Tutoriel #5 : LA RELATION AVEC L’AUDITOIRE

Lancer la vidéo FLIPFest Tutoriel: Comment parler devant un public et bâtir une relation avec son auditoire" dans une boite de dialogue Avertissement : Ce contenu web peut comporter des obstacles à l'accessibilité, si la ressource provient d'un tiers qui n'est pas assujetti au standard de la loi ontarienne.

Quand on donne un discours, on veut aussi bâtir une relation avec son auditoire et la première manière de le faire, c’est d’apprendre à gérer son stress. Un truc facile à essayer est de prendre de grandes respirations et de se visualiser tout au long de son discours ou de son exposé. D’ailleurs, avant une performance, plusieurs athlètes olympiques comme Marianne St-Gelais, se visualisent en train de réussir. Certains pensent que de s’imaginer les gens du public à poil, ça peut aider aussi, mais à FLIP, on trouve ça généralement plus agréable de visualiser un discours réussi.

Avant d’être devant ton public, prends conscience de ton corps, de la tête aux pieds, et détends les muscles qui sont tendus. Certains appellent cela un « body scan ». En restant calme et concentré, tu pourras plus facilement être à l’écoute de ton public. Puis, n’oublie surtout pas qu’au FLIPFest, tout le monde veut te voir réussir, donc tu as un public qui est derrière toi et qui est là pour te soutenir. C’est déjà un bon début !

Livrer un discours, ce n’est pas une course. Prends ton temps et essaie de ne pas laisser ta nervosité affecter ton débit. Sois conscient de la vitesse à laquelle tu parles et vas-y une phrase à la fois. Si tu te trompes de mot, que tu oublies un détail ou que tu as un blanc de mémoire, ce n’est pas la fin du monde. C’est tout à fait OK de se reprendre !

Finalement, ce qui aide à bâtir une bonne relation avec son auditoire, c’est de savoir où regarder dans la foule. Le premier truc, c’est de trouver un point au fond de la salle que tu peux fixer des yeux et qui ne bougera pas. Ça peut être une horloge, une porte, une enseigne « sortie », peu importe ! De temps en temps, change le point que tu fixes des yeux pour varier ton regard. Tu peux faire un scan de la salle avec les yeux de gauche à droite, de l’avant à l’arrière, vers le centre, en parlant, bien sûr ! Éventuellement, tu vas te sentir assez à l’aise pour croiser le regard des gens dans la foule. N’oublie pas que pour ton auditoire, c’est la première fois qu’il t’entend, donc si tu fais des petites erreurs ou que ta performance est imparfaite, personne sauf toi ne le saura !