Tutoriel #2 : LA PRÉPARATION

Lancer la vidéo FLIPFest Tutoriel: Comment apprendre à mémoriser un texte et préparer une présentation orale dans une boite de dialogue Avertissement : Ce contenu web peut comporter des obstacles à l'accessibilité, si la ressource provient d'un tiers qui n'est pas assujetti au standard de la loi ontarienne.

Se préparer à faire un discours, ça va sans dire, mais qu’est-ce que ça signifie vraiment ce genre de préparation ? La première chose à faire, c’est de lire son texte… à voix haute ! Ça permet non seulement de repérer les petites dernières erreurs dans son texte, comme des virgules oubliées ou bien encore des répétitions de mots, mais ça permet de se le mettre en bouche, comme on dit. Plus tu le relis à voix haute, plus les mots, les phrases et l’ordre de tes idées vont te venir instinctivement.

Pour t’aider à mémoriser ton texte, tu peux le diviser en sections. Commence par la première section et essaie de la répéter à voix haute sans regarder ta feuille. Ça peut aider aussi de marcher en récitant son texte. Une fois la section mémorisée, passe à la suivante et ainsi de suite. Enregistre-toi avec un cellulaire pour que tu puisses réécouter ton discours plusieurs fois pour t’aider à le mémoriser. Ça va aussi t’aider à repérer les endroits dans ton texte où tu as tendance à faire des erreurs. En te réécoutant, tu pourras aussi repérer les endroits dans ton discours sur lesquels tu veux mettre de l’emphase et tu verras si le texte a bien été réparti avec les autres membres de ton équipe.

Quand la mémorisation est terminée, il faut travailler sur la présentation du discours. Pour que tu aies l’air le plus naturel possible, il faut que les gens aient l’impression que tu leur parles pour vrai, que ce n’est pas un texte appris par coeur. Pratique-toi devant un miroir pour commencer, mais sers-toi aussi de tes amis, de ta famille ou de ton enseignant pour répéter ton discours et leur demander du feedback constructif, c’est-à-dire, des pistes d’amélioration. Profites-en aussi pour leur demander quels étaient les moments forts de ta performance pour que tu saches quoi ne pas changer ou quoi faire plus souvent.

Plus tu vas répéter avec ton équipe, plus vous allez vous sentir à l’aise avec vos parties du texte et plus il va se développer une complicité entre vous. Ça, c’est la petite chimie qui se crée entre vous parce que vous vous faites confiance, mais surtout parce que vous avez du plaisir à faire ça ensemble !